Michel Hébert
Peintre du milieu urbain

Accueil

Nouvelles

 CV

Galeries

 

Les marchés du coin
 

L'arabe du coin est un terme familier utilisé en France et en Belgique, désignant les épiceries ou petites supérettes de quartiers implantées principalement dans les grandes villes et dans leurs banlieues. Souvent ouvertes tard le soir et à l'origine traditionnellement tenues par des personnes originaires d'Afrique du Nord, d'où leur appellation, ces magasins de proximité jouent un rôle social important dans le paysage urbain. La plupart offrent l'essentiel des produits de première nécessité, ainsi que des fruits et légumes frais.

De nombreux « arabes du coin » sont désormais tenus par des personnes de nationalités diverses, notamment des Chinois, des Vietnamiens, des Russes, des Serbes, voire, plus rarement, des Français ou des personnes originaires d'Inde ou du Pakistan.

Les prix sont généralement élevés mais, dans la mesure où ils ne sont pas toujours observés, il arrive que ce type d'épicerie se révèle concurrentiel face aux grandes enseignes locales (supermarchés ou hypers), tout en demeurant plus cher que le hard-discount. Les clients utilisant ces magasins pour leurs courses habituelles sont rares mais de nombreux citadins, appréciant de trouver dans leur quartier un magasin de dépannage ouvert tard le soir et les jours fériés, y font régulièrement des achats.

Au Québec, de tels établissements sont appelés dépanneurs. L'enseigne la plus connue est Couche-Tard.


(Texte récupéré de «
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arabe_du_coin »)

 

 

Le marché du coin

 

J'attends ma blonde

 

Dépanneur Saint-Antoine

 

Dépanneur de Montréal

Retour aux galeries